Les adolescents confrontés à un nouveau cauchemar ?

Une mise à jour majeure de TikTok pour regagner la confiance des parents

Dans le but de rassurer au maximum les parents des enfants utilisant régulièrement TikTok, le réseau social a mis en place plusieurs fonctionnalités. Parmi elles, une mise à jour majeure du mode « Connexion Famille » et une nouvelle initiative baptisée « Conseil des Jeunes ».

En tant que parent, vous pouvez légitimement avoir peur des réseaux sociaux. Parfois propice à des contenus inadaptés pour les mineurs, souvent sujets à des polémiques, notamment en matière de protection des données personnelles et de sécurité. Les plateformes ont conscience qu’elles peuvent jouir d’une mauvaise image aux yeux de l’autorité parentale. C’est pour cela que TikTok a décidé de renforcer ses mesures pour le contrôle parental.

Retrouvez aussi : TikTok met un terme à sa copie de BeReal, la fin de la spontanéité sur les réseaux-sociaux ?

La nouveauté du contrôle parental de TikTok : le conseil des Jeunes

L’application la plus téléchargée en 2022 s’appuie également sur une nouveauté pour séduire les parents. Avec le conseil des jeunes, le réseau social donne la parole aux jeunes utilisateurs de la plateforme. Constitués de plusieurs adolescents triés sur le volet, ils seront consultés pour exprimer leur point de vue autour du fonctionnement de l’application.

Ils auront la possibilité de donner leurs idées pour l’améliorer, de fournir leurs recommandations pour renforcer la sécurité de TikTok et pourront obtenir toutes les réponses aux questions qu’ils se posent.

À lire Est-ce que les offres payantes telles que Twitter Blue et Meta Verified vont les permettre d’éviter la faillite ?

En quatre étapes, il est possible de filtrer les commentaires et les contenus grâce à des mots-clés habilement choisis.

Une loi récente tente de protéger les enfants des réseaux sociaux

L’ensemble de ces nouveautés sont intervenues quelques jours seulement après la promulgation d’une loi visant à instaurer une majorité numérique et à lutter contre la haine en ligne. Tout mineur âgé de moins de quinze ans n’aura pas le droit de s’inscrire sur un réseau social, sauf si un de leurs parents ou tuteurs leur donne l’autorisation.

Le gouvernement s’est basé sur une étude statistique menée par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) qui aurait montré qu’en 2021, la moyenne d’âge de la première inscription sur un média social serait de 8 ans et demi. La moitié des enfants âgés entre 10 et 14 ans posséderait au moins un compte sur une des nombreuses plateformes disponibles en ligne.

Afin de vérifier l’âge de leurs utilisateurs ainsi que l’autorisation parentale désormais obligatoire, les entreprises auront 1 an (soit jusqu’au 7 juillet 2024) pour mettre en place une solution respectant les standards définis par l’Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique).

Enfin, cette loi comporte plusieurs mesures pour lutter contre le cyberharcèlement. Parmi elles, la diffusion de messages de prévention contre ces pratiques néfastes, la présence du numéro vert pour la lutte contre le harcèlement, le 3018, ainsi que le renforcement des outils de signalement et l’élargissement des types de contenus signalables.

À lire La signification, l’histoire, le téléchargement et plus encore du logo de YouTube

Launay David

Bonjour! Je suis David, un expert en économie et promotion. Avec mes 33 ans d'expérience, je vous apporte les meillejson conseils et astuces pour économiser au quotidien. Rejoignez-moi pour accéder à des promotions exclusives et ne manquez plus aucune opportunité d'économie!

pixdiscount.fr - Trouver tout sur les promotions du jours est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :